Crocodile Jane-6ème partie

Publié le par danslecerveaudisabelle

chaman.jpg

 

Le père maudit sa fille à tout jamais. Il emmena Jane voir un aborigène qui pratiquait la sorcellerie. Il souhaita en punition pour sa fille que sa nouvelle vie soit au milieu des crocodiles.

 

Les images du rite sont encore gravées dans ma mémoire. Les dessins, malgré l'intensité des couleurs, le décor, cette fois rocailleux, au sommet d'une montagne, me terrifièrent.

 

Le chaman, un homme noir, dont le visage était couvert de traits peints en rouge et noir, ordonna à Jack et à sa fille de les suivre jusqu'au lieu du rituel, le sommet d'une montagne dépourvu de végétations. Il prépara un feu. La fumée grisâtre atteignait le ciel. Les yeux exorbités, le chaman entreprit une danse. Puis, il souffla dans un instrument si long que l’extrémité touchait le sol. Ensuite, il invoqua le ciel jusqu'à l'extinction naturelle du feu. Avec la cendre, il frotta le front de Jane qui était endormie à même le sol.

 

Sa métamorphose fut tout aussi spectaculaire que la puissance de sa malédiction. En trente jours, sa peau fut recouverte d'écailles, ses membres se raccourcirent, sa mâchoire s'allongea et ses dents devinrent pointues, acérées. La légende de crocodile Jane venait de naître.

 

Jane était donc transformée en crocodile à cause d'une malédiction. Mais si d'apparence, elle était cet animal, elle avait gardé une âme humaine. Et ce côté humain la poussait à rôder aux alentours de son village où elle était née et où elle avait vécu avec son père, pendant un temps, sa mère et son frère.

 

Mais Crocodile Jane était une redoutable tueuse. Elle fit très vite des ravages sur le plan de la faune sauvage, mais aussi chez les hommes. Car si Jane vivait dans un corps de reptile, elle avait néanmoins l'intelligence d'un esprit humain. Les villageois s'inquiétèrent rapidement de cette situation que causait ce maudit crocodile. Ils demandèrent à Steve, le seul être qui pouvait mettre un terme à ce massacre, de chasser ce crocodile et de le tuer. Mais Steve refusa. Il avait eu connaissance de la malédiction et savait pertinemment que ce crocodile était Jane.

 

Ainsi, le massacre continua encore et encore. Le village se dépeupla, s'endeuillait jours après jours.

 

Jack voyait ses voisins perdre leurs enfants, leurs femmes. Il apprenait jours après jours les ravages que sa fille causait. Une nuit, il entendit du bruit à sa porte. Des sons étranges, graves. Comme des gémissements de nature inhumaine. Il ouvrit sa porte et découvrit, dans l'obscurité, des yeux qui scintillaient au milieu des feuillages. Il ne voyait que deux points ronds brillants. Il savait que c'était sa fille.

 

Il ne pouvait plus revenir en arrière. Quand une malédiction est jetée, elle l'est à tout jamais. Il s'interrogea :

« Mais qu'est-ce que j'ai fait ? Mais qu'est-ce que je t'ai fait, ma fille ? »

Jane sortit sa longue gueule de derrière les broussailles. Elle montra l'oeuvre à son père. Voilà ce qu'elle était devenue.

« Je voudrais revenir en arrière mais je ne le peux pas. Mais Jane, s'il te plaît, arrête de massacrer le village tout entier ! Arrête ça ! »

Jane émit un puissant vagissement qui fit frémir le père et la faune alentour. Jack lui proposa un marché :

« Je viendrais te nourrir tous les jours au bord de la rivière. Et je veillerai sur toi, jusqu'à ma mort. »

Jane s'enfuit dans les herbes sauvages. Il ne lui en fallait pas plus.

Jack nourrit Jane et tint sa promesse. Et chaque jour, il pouvait voir à quel destin il avait condamné sa fille.

 

Quand je refermai la couverture cartonnée, un sentiment étrange se produisit en moi, une sensation extraordinaire. Trente ans plus tard, certains détails ont disparu de ma mémoire. Quant à ma sympathie pour Crocodile Jane, elle demeura intacte.

 

Isabelle B

Publié dans Nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article